Les phases d’un cycle économique

cycle eco

Pour bien investir dans les bon actifs au bon moment, il convient de bien de tenir compte des phases du cycle économique.

Cela permet de balancer sont portefeuille en fonction des secteurs les plus porteurs du moment.

Un cycle économique se divise en 4 grandes phases distinctes: La phase de croissance, la phase de surchauffe, la phase de récession et la phase de reprise.

La phase de reprise

A la fin d’un cycle de récession, la chute des marché s’arrête et les indices commence à consolider. Les prix évoluent en range et la volatilité diminue. Durant cette période, il est intéressant de réinvestir dans les secteurs qui ont le plus soufferts de la crise et qui vont se reprendre rapidement, les valeurs technologiques et les valeurs financières.

La phase de croissance

Une fois la reprise et la consolidation du marché terminé, on va entrer en phase de croissance et les indices vont commencer à croître de plus en plus rapidement. Au début de la phase de croissance, il est intéressant d’acheter des valeurs du secteur des matériaux de base et des biens industriels. A ce stade , l’économie est relancée, les industries tournent à plein régime, il faut donc fournir de la matière première et des biens industriels. Quand la croissance démarre, les biens de consommation cyclique et les valeurs liées à l’énergie vont croitre beaucoup plus rapidement que toutes les autres.

La phase de surchauffe

A ce stade les marché ont fortement progressés, l’économie tourne à plein régime. A ce stade, nimporte quelle fausse note peut entrainer la dégringolade et l’entrée en récession. Généralement , il y a toujours un éléments déclencheurs majeur comme une guerre, une hausse des taux trop élevée, une bulle qui éclate (comme la bulle technologique ou la bulle de l’immobilier). Dans cette phase, seule les valeurs de la santé parviennent encore a progresser, les autres secteurs font du surplace. Lors de la fin de cette phase et l’entrée en récession, il est essentiel de posséder des secteurs défensifs comme les bien de consommation non-cyclique et les services.

La phase de récession

Durant cette phase les marché chutent lourdement de 20 à 30% voir plus. Les valeurs technologiques, les bancaires et les biens de consommation cycliques se font étrier. Seul les biens de consommations cyclques et les services résistent. Durant cette phase, il vaut mieux disposer d’un maximum de liquidité pour se préparer à réinvestir une fois l’entrée en phase de reprise,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *