Connect with us

Théorie

Vente de PUT, que faire en cas d’assignation ?

Published

on

bourse

Pas de chance cette semaine, notre AEM P 21 FEB 55 risque fortement de nous assigner à acquérir 100 titre Agnico Eagle Mine. Que faire lorsque l’on est confronté à cette situation ?

1°) Analyser la situation

En cas d’assignation il convient avant tout d’analyser la situation, très souvent les assignations sont dues à des chutes de cours imprévue qui sont souvent comblées après quelques jours ou semaines. Les paniques entrainent souvent des mouvements de surventes souvent suivies par des rebonds de récupération.

Dans le cas qui nous occupe, AEM a perdu 15,8% vendredi en annonçant un ralentissement de sa production en 2020.

La chute du cours de l’action l’a amené sur les 49,8$, un support technique important. Le prochain gros support se situe à 45$ 10% plus bas.

Les prix ont pénétrés le nuage d’ichimoku sans parvenir à le traverser ce qui signifie que la tendance haussière hebdomadaire est mise en danger mais pas encore stoppée.

La situation est donc pour le moment partagée entre la hausse et la baisse et au prix de l’once d’or AEM est a un prix très intéressant à 50$ l’action. L’action ne cote d’ailleurs plus qu’à 2,7 fois sa valeur comptable.

2°) Les scénarios possibles

Quand on est assigné, 2 scénarios sont envisageable, soit racheter le PUT en payant la prime (qui sera bien entendu plus élevée que la prime à la vente).

Soit acquérir les actions une fois la date d’expiration atteinte.

Dans le cas de AEM notre prime de départ valait 45$, elle en vaut maintenant 455 ! soit 10 fois la prime initiale. La note serait donc salée de racheter la prime.

Comme l’action a encore un bon potentiel haussier, nous allons nous laisser assigner et appliquer la stratégie du « stock repair ».

3°) La stratégie Stock repair

La stratégie « stock repair » est l’une des plus puissante stratégie option du marché. Elle consiste à mettre en place une couverture en options permettant de récupérer notre perte sans risque additionnel.

Pour rappel, nous avons vendu un AEM P 21 FEB 55 et AEM est aujourd’hui à 50$.

A l’assignation, on se retrouvera donc avec 100 actions AEM achetées à 55$ et valant aujourd’hui 50$ soit une perte nette de 500 $ -50$ de prime soit 450$.

Pour appliquer la stratégie du stock repair, nous allons acheter 1 CALL AEM 15MAY 50 à 310$ et vendre 2 CALL AEM 15MAY 55 à 2.15 (total prime: 430$).

Voyons voir maintenant les scénarios possibles au 15 MAY.

Si AEM reste à 50$ , le call 50 expire sans valeur et on touche la prime de 430$ , bilan : 120$ de gain (430$ – 310$) et on garde les actions AEM (on pourra replacer un stock repair).

Si AEM monte à plus de 55$, le CALL AEM 15MAY 50 vaut 500$ à l’expiration et on est assigné à livré 200 actions AEM à 55$ ce qui n’est pas un problème car nous possédons 100 actions AEM ainsi qu’un CALL AEM ITM. On touche donc la prime de 430$ sur les CALL soit 430$ de gain.

On voit donc que quelque soit le scénario, on ne prend aucun risque additionnel à part celui de gagner de l’argent.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Théorie

Les options, comment ça marche ?

Published

on

Question Mark Speech Bubble

Beaucoup d’investisseurs ne s’intéresse pas aux options avant tout par manque de connaissance de ces produits. Pourtant, une fois qu’on a compris la puissance des options, on ne sait plus s’en passer. Elle permettent d’augmenter fortement la rentabilité d’un portefeuille d’action classique sans en augmenter le risque.

Qu’est-ce qu’un option ?

Une option est un contrat associé à une prime qui donne le droit à acheter ou vendre une action à un prix fixé par le contrat à une date donnée.

Une option CALL permet d’acheter une action à un prix fixé d’avance à une date fixée d’avance moyennant le paiement d’une prime.

Par exemple une option X C 18 SEP 2020 10 signifie que je peux acquérir le sous jaccent X (une action, un ETF ou un indice) au prix de 10€ jusqu’au 18 septembre. 10 € représente ce que l’on appel le strike et le 18 septembre est l’échéance.

Un option PUT permet de vendre une action à un prix fixé d’avance à une date fixée d’avance moyennant le paiement d’une prime.

Par exemple une option X P 18 SEP 2020 10 signifie que je peux vendre le sous-jaccent X (une action, un ETF ou un indice) au prix de 10 € jusqu’au 18 septembre.

L’achat d’une option CALL ou PUT permet d’acheter ou vendre le sous jaccent au prix fixé par l’option (ce prix est appelé STRIKE) dans le timing défini par l’option contre le paiement d’une prime au moment de l’achat.

Généralement sauf avis contraire , le contrat porte sur 100 titre càd que vous prenez une option d’achat ou de vente sur 100 titres du sous-jaccent.

Un exemple vaut mieux que de longs discours

Prenons un exemple pour bien comprendre comment ça fonctionne.

Supposons que l’action TOTAL est à 44€ et que j’achète 1 option TO P 19 JUIN 40 à 0,49€.

Je paie donc 49€ (0,49 x 100) pour pouvoir vendre le 19 JUIN 100 actions TOTAL à 40€.

Scenario 1: L’action TOTAL gagne 10% au 19 Juin et cote à 48,5€. Mon option vaut 0€, j’ai perdu ma prime.

Scenario 2: L’action TOTAL perd 10% et ne vaut plus que 39,5€, à l’échéance mon option vaut 4000-3950 soit 50€ (0,5€ x 100 ), je n’ai donc pratiquement rien gagné 50 – 49 = 1€.

Scenario 3: une crise majeure faire chuter TOTAL à 30 €, mon option vaut donc 4000-3000 soit 1000€ càd plus de 20 fois ma prime de départ.

Les paramètres des options

La prime d’une option évolue selon 4 paramètres distincts: Delta, Gamme, Vega et Teta.

options_param

La valeur intrinsèque: elle est composée de la somme de delta et de gamma, sa valeur est proche de la différence entre le prix du sous-jaccent et le strike. Par exemple si on achète un TO P 19 JUIN 40 alors que l’action Total vaut 35, la valeur intrinsèque sera proche de 5 (40-35). A l’inverse si l’action Total vaut 40 ou plus, la valeur sera proche de 0.

La volatilité: le Vega représente la volatilité, c’est à dire la variation de prix que connait l’action au cours du temps. Plus l’action est volatile, plus le vega sera élevé et plus la prime à payer sera importante.

La valeur temps: le theta représente la valeur temps, càd le temps qui reste entre le moment ou on achète l’option et la date d’échéance. Plus on se rapproche de l’échéance et plus le theta descend vite.

Options ATM, OTM et ITM

On appel option ATM une option dite « at the monney » c’est à dire que le strike = la valeur courante du sous-jaccent. L’option Total TO P 19 JUIN 40 est ATM si l’action total vaut 40 au moment de l’achat.

On appel option OTM une option dite « out of the monney » c’est à dire que le strike est inférieur à la valeur courante du sous-jaccent pour un PUT, et supérieur à la valeur du sous jaccent pour un CALL. L’option Total TO P 19 JUIN 40 est OTM si l’action total vaut 40 au moment de l’achat.

On appel option ITM une option dite « in the monney » c’est à dire que le strike est supérieur à la valeur courante du sous-jaccent pour un PUT, et inférieur à la valeur du sous jaccent pour un CALL. L’option Total TO P 19 JUIN 40 est ITM si l’action total vaut 35 au moment de l’achat.



Continue Reading

Investissement

Les phases d’un cycle économique

Published

on

cycle eco

Pour bien investir dans les bon actifs au bon moment, il convient de bien de tenir compte des phases du cycle économique.

Cela permet de balancer sont portefeuille en fonction des secteurs les plus porteurs du moment.

Un cycle économique se divise en 4 grandes phases distinctes: La phase de croissance, la phase de surchauffe, la phase de récession et la phase de reprise.

La phase de reprise

A la fin d’un cycle de récession, la chute des marché s’arrête et les indices commence à consolider. Les prix évoluent en range et la volatilité diminue. Durant cette période, il est intéressant de réinvestir dans les secteurs qui ont le plus soufferts de la crise et qui vont se reprendre rapidement, les valeurs technologiques et les valeurs financières.

La phase de croissance

Une fois la reprise et la consolidation du marché terminé, on va entrer en phase de croissance et les indices vont commencer à croître de plus en plus rapidement. Au début de la phase de croissance, il est intéressant d’acheter des valeurs du secteur des matériaux de base et des biens industriels. A ce stade , l’économie est relancée, les industries tournent à plein régime, il faut donc fournir de la matière première et des biens industriels. Quand la croissance démarre, les biens de consommation cyclique et les valeurs liées à l’énergie vont croitre beaucoup plus rapidement que toutes les autres.

La phase de surchauffe

A ce stade les marché ont fortement progressés, l’économie tourne à plein régime. A ce stade, nimporte quelle fausse note peut entrainer la dégringolade et l’entrée en récession. Généralement , il y a toujours un éléments déclencheurs majeur comme une guerre, une hausse des taux trop élevée, une bulle qui éclate (comme la bulle technologique ou la bulle de l’immobilier). Dans cette phase, seule les valeurs de la santé parviennent encore a progresser, les autres secteurs font du surplace. Lors de la fin de cette phase et l’entrée en récession, il est essentiel de posséder des secteurs défensifs comme les bien de consommation non-cyclique et les services.

La phase de récession

Durant cette phase les marché chutent lourdement de 20 à 30% voir plus. Les valeurs technologiques, les bancaires et les biens de consommation cycliques se font étrier. Seul les biens de consommations cyclques et les services résistent. Durant cette phase, il vaut mieux disposer d’un maximum de liquidité pour se préparer à réinvestir une fois l’entrée en phase de reprise,

Continue Reading

Trending

Copyright © 2018 DELTENRE CONSULTING SPRL, powered by WordPress.