Connect with us

Non classé

Notre premier brassage

Published

on

20190204_201526

Notre première bière sera une trappiste.

Ce samedi 26 janvier, nous avons brassé notre première bière de façon totalement artisanale.

Notre première bière se compose de 75% de Malt pilsener et 25% de Malt caramélisé.

Pour ce premier brassage, on vise 30L de breuvage.

Le concassage

Le concassage s’est effectué à la main à l’aide d’un moulin à malt. Il faut bien régler le broyeur pour casser le grain de malt en 3 à 4 morceaux.

L’opération s’est parfaitement déroulée.

L’empatage

L’empatage consiste à placer le malt concassé dans l’eau puis à chauffer le mélange obtenu par palierss successifs pour transformer l’amidon du malt en sucres qui sera consommé par les levures et transformé en alcool. Pour cette étape d’empatage, nous avons utilisé la méthode belge en 3 paliers de température qui permet d’optimiser la dégradation de l’amidon.

Pour ce faire, nous avons utilisé la cuve semi professionnelle de  Klarstein, dotée d’une sonde de température, d’une pompe et d’un programmateur, cette cuve permet de contrôler les différents paliers de température ainsi que de brasser les maische.

 

Le Houblonnage

Dans cette étape, on va faire bouillir le moût et ajouter du houblon en début d’ébullition pour apporter par isomérisation l’amertume à la bière. On en ajoute également en fin d’ébullition pour donner à la bière son odeur caractéristique houblonnée.

 

 

Le refroidissement du mout

Le refroidissement du mout est une étape essentielle qui consiste à refroidir le mout en ébullition le plus rapidement possible à 20° afin de créer une cassure à froid qui permettra la coagulation des protéines en suspension et jouera un rôle important dans la clarification de la bière. Pour notre premier brassage, nous ne disposons pas de dispositif efficace permettant d’effectuer la cassure à froid comme le serpentin ou l’échangeur à plaques. On réalise donc le refroidissement par addition d’eau froide ce qui nous permet de repasser de 100°C à 30°C en 3h30.

Le levurage

Le levurage, c’est le conditionnement des levures avant de les introduire dans le mout refroidi. Pour notre trappiste nous avons choisi une levure d’abbaye belge typique pour les trappistes.

La fermentation

Le mout à refroidi, les levures sont prêtes à dégrader le sucre du mout, il ne reste plus qu’à transvaser en cuve de fermentation puis à ensemencer avec les levures.

Après 24 à 48h, la fermentation est très active, les levures consomme l’oxygène et le sucre pour se multiplier. Ensuite l’oxygène se fait plus rare et la fermentation alcoolique commence.

La seconde fermentation

Après 7 jours, la fermentation est beaucoup moins active, le barboteur ne bulle presque plus. Presque tout les sucres ont été transformés en alcool. Il est temps de transférer le mout dans une nouvelle cuve pour la seconde fermentation. Nous avons choisi ici une cuve cyclo-cylindrique afin d’optimiser la clarification du mout par évacuation des levures.

La garde

En fonction de l’évolution de la seconde fermentation et du premier gouttage de notre bière nous verrons si une garde est nécessaire.

 

La mise en bouteille

Ce chapitre sera complété au moment de l’embouteillage.

La dégustation

La dégustation de notre première bière sera nous l’espérons un grand moment que nous réservons à nos clients ainsi qu’a quelques spécialistes du domaine.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Non classé

5 Titres US à acheter cette semaine

Published

on

bilan

Sur base d’une liste de plus de 1000 valeurs US, nous avons sélectionné les 40 meilleurs valeurs en suivant notre stratégie du DAILY PICKING (explication détaillée dans notre video). Nous avons ensuite appliqué les critères de sélection de notre startégie pour établir la buy liste de la semaine.

En plaçant les différents titre NYSE sur base de leur rendement mensuel en fonction du rendement hebdomadaire, on obtient la liste des meilleurs valeurs de la semaine, celle qui sont les plus susceptible de surpreformer le marché dans un futur plus ou moins proche. Ce sont les valeurs qui sous performe l’indice en mensuel et surperforme l’indice de référence en hebdo.

Texas Instrument

Texas instrument a franchi aujourd’hui son nuage ichimoku mais est maintenant confronté à son pivot annuel qui pourrait faire obstacle d’autant plus que ce pivot coincide avec la moyenne mobile à 50 semaines en hebdo.

Cisco

Cisco a franchi sa S1 annuel et ses moyennes mobiles 50 et 20 pourraient se croiser à la hausse dans les prochains jours. En hebdo, la situation est moins favorable, les prix vont arriver au contact de la moyenne mobile à 20 semaines qui pourrait jouer le rôle de résistance forte.

Adobe

Adobe a passé son R1 annuel, en outre sa EMA20 et 50 ont marqués un croisement haussier. Techniquement ce titre est de loin le meilleur de la sélection tant en journalier qu’en hebdo.

Accenture

Accenture a franchi avec succès sa moyenne mobile à 20 et 50 jours mais il n’a pas encore réussi à sortir du nuage ichimoku. En hebdo, il risque de souffrir du croisement baissier EMA 20 et EMA 50.

Home Depot

Home Depot a repris 54% depuis son plus bas de mi-mars, il a franchi son pivot en marquant un gap. Attention cependant car la lagging span n’a pas encore franchi la moyenne mobile à 50 jours. En hebdo il a franchi ses 2 moyennes mobiles mais pas encore le nuage.

Google

Google publiera ce mardi ses chiffres trimestriels. Techniquement, le titre a passé son pivot annuel mais il n’est pas parvenu à franchir la SSB du nuage ichimoku. Les résultats seront déterminant pour la suite, il vaut mieux attendre leur annonce avant de prendre une position.

Conclusion

Adobe est le titre qui présente la meilleur configuration technique. En seconde position, Google mais il faudra confirmé avec les résultat de mardi. En troisième position Home Depot. On se méfiera plus des 3 autres même si Cisco peut valoir la peine.

Continue Reading

Non classé

Dowjones – L’analyse détaillé de l’indice

Published

on

dowjones0606

L’analyse détaillé des compartiments du Dowjones est réalisée en plaçant chaque valeur composant l’indice sur un plotchart indiquant en absices la performance sur 5 jours et en ordonnée la performance sur 20 jours. La couleur de chaque point indique la performance à 250 jours.

L’indice Dowjone est également placé sur le graphique et permet de séparer le diagramme en 4 zones distinctes.

La zone supérieur droite est la zone des bullish values, c’est là que se trouve les valeurs qui sur-performent l’indice sur le court et le moyen terme. Plus il y a de valeur dans cette zone et plus l’indice se porte bien.

A l’inverse, dans le quadrant inférieur gauche, se situent les valeurs qui sous-performent l’indice sur le court et moyen terme. Plus il y a de valeurs dans cette zone et plus l’indice se porte mal.

Dans le quandrant supérieur gauche se trouvent les valeurs en déclin, celles qui ont leurs performances court terme qui sous-performent l’indice.

Enfin le dernier quadrant comprend les valeurs en redressement, celles qui ont une performance moyen terme en retard sur l’indice mais une meilleur performance court terme.

Enfin on définit également un cinquième quadrant, les cores values, ce sont les titres qui ont des performance court et moyen terme très proche de l’indice de référence.

Généralement, les titres basculent d’un quadrant à l’autre dans le sens indiqué par les flèches. Ainsi une valeur du quadrant bullish, une fois qu’elle a épuisé son potentiel hausier, glisse vers le quadrant des valeurs en déclin puis vers le quadrant des bearish value pour ensuite se redresser et redevenir bullish.

Les mouvements de valeurs d’un compartiment à l’autre sont un indicateurs très important révélateur de la qualité de l’indice.

Pour le mois de Mai, plusieurs valeurs clés comme Microsoft, Nike ou Chevron sont passés du quadrant bullish vers le quadrant des valeurs en déclin. Cela est très révélateur et symptomatique de la situation sur les marchés. La guerre commerciale USA/Chine fait rage et alimente le quadrant des valeur en déclin.

Actuellement on peut observer:

  • 11 valeurs Bull
  • 5 valeurs en déclin
  • 7 valeurs Bear
  • 2 valeurs en redressement
  • 6 valeurs Core

Cela signifie que les valeur Bear et en déclin représentent 48% de l’indice.

Le plus préoccupant c’est que les valeurs en redressement qui doivent dans un futur plus ou moins proche venir alimenter le compartiment Bullish ne sont que 2 ce qui est très faible.

On notera que Coca-Cola, The Travellers et Home dépot sont les 3 valeurs qui tirent le plus le Dowjones.

Intel, Walgreen et Goldman Sachs sont les titres qui font le plus baisser l’indice.

Continue Reading

Non classé

Dowjones: Analyse des perdants

Published

on

monthly

Les valeurs en difficulté du Dowjones sont obtenue en plottant toutes les valeurs du Dowjones sur un graphique affichant en ordonnée la perte sur 3 mois et en absice , la perte sur un an. Les valeurs les plus en difficulté se retrouvent ainsi dans la partie inférieur gauche du chart.

Il convient ensuite de les analyser une à une pour identifier un potentiel redressement.

DowDupont

DowDupont est en pleine réorganisation/scission de ses activités. Les résultats du groupe sont en demi teinte, résultats: les investisseurs fuient le titre qui a abandonné plus de 30% de sa valeur en 1 an dont 15% ce dernier trimestre. Aucun signe d’amélioration n’est observé pour le moment.

Walgreens Boot Alliance

Les mauvais résultats de WBA ont été lourdement sanctionnés fin d’année et fin du premier trimestre, le groupe a ainsi perdu 30% de sa valeur en 3 mois. Actuellement le prix de l’action n’est plus que de 1,93 fois sa valeur comptable, ça devient intéressant, la baisse commence à ralentir cependant aucun signe de reprise n’est encore observé.

3M

De mauvais résultats ont fait plonger 3M cette année. Le titre a perdu presque 20% de sa valeur en 3 mois. Même si les fondamentaux restent bon, le titre est encore surévalué. On observe actuellement une accélération baissière, mieux vaut se tenir à l’écart pour le moment.

Intel

Le leader américain des semi-conducteurs est en pleine dégringolade, la guerre commerciale Sino-Américaine fait très mal au titre. On observe actuellement une accélération baissière, aucun signe de redressement à l’horizon.

Boeing

L’affaire 737 max a fait très mal à boeing en ce début d’année en érodant son capital de 15% de sa valeur. Le titre résiste et les acheteurs maintiennent le navire à flot. Une fragile consolidation des prix est observée sur les 350$, cela reste cependant encore trop fragile pour passer à l’achat.

Conclusions

Aucun des 5 grands perdants du Dowjones n’affiche pour le moment des signaux de reprise significatifs. La plupart sont même en accélération baissière et pourrait souffrir fortement d’une prochaine baisse des marchés. Aucune opportunité d’achat identifiée.

Continue Reading

Trending

Copyright © 2018 DELTENRE CONSULTING SPRL, powered by WordPress.