L’importance du dividende

Coins and green plant isolated on white

Le dividende est probablement la notion la plus importante de notre livre, c’est sur ce dernier que repose toute notre stratégie d’investissement de la poule aux oeufs d’or.

On appel dividende la partie des bénéfices nets d’une entreprise qui est redistribuée aux investisseurs (détenteur d’actions). Les dividendes sont une forme de rémunération des capitaux investis dans l’entreprise.

Le dividende peut être nul dans 2 cas de figure :

  • Lorsque l’entreprise ne dégage pas de bénéfice pour l’année
  • Lorsque l’entreprise décide de ne pas distribuer de dividende et d’intégrer l’entièreté de son bénéfice en réserves.

Certaines entreprises décident néanmoins de verser un dividende alors que leurs bénéfices ne sont pas suffisamment conséquents, l’entreprise puise alors dans ces réserves des années précédentes. Ce scénario n’est pas courant mais montre une politique très orientée vers les investisseurs.

Le montant des dividendes perçus par un actionnaire dépend du nombre d’actions qu’il possède. Le Dividend payout ratio est un ratio important, il mesure la part du bénéfice donné sous forme de dividendes aux actionnaires. Il se calcul très simplement, il suffit de diviser le dividende par action par le bénéfice net par action. Par exemple si la société X affiche un bénéfice net de 5€ par action (c’est ce qu’on appelle earnings per share), si la société distribue 3€ par action, le payout ratio sera de 3/5 soit 0.6 ou 60% du bénéfice redistribué aux actionnaires.

Sur le long terme (20 ans minimum), il est très intéressant d’observer que les dividendes expliquent à 70% la performance des actions et ce quelques soit la région dans le monde. Ces résultats ont été publiés récemment par la Société Générale dans une revue financière célèbre. On comprend dès lors beaucoup mieux pourquoi le dividende est essentiel.

On ajoutera que la fréquence de distribution du dividende est très variable, certaines compagnies distribuent leur dividende annuellement, d’autre chaque trimestre, et certaines sociétés américaines très intéressantes les distribuent même chaque mois.

L’octroi du dividende s’effectue toujours en 4 phases :

L’annonce du dividende, c’est le moment durant lequel la société annonce publiquement le montant du dividende qu’elle va verser.

L’enregistrement, c’est la date ultime à laquelle il faut posséder l’action pour recevoir le dividende. Lors de l’enregistrement, l’actionnaire devient éligible pour recevoir le dividende.

Le détachement du dividende, c’est la date à laquelle, le cours de l’action est amputé du montant du dividende.

Le paiement du dividende, intervient 2 à 30 jours après le détachement, c’est l’action par laquelle le compte de l’actionnaire est crédité du montant du dividende.

On voit donc qu’acheter l’action juste avant l’enregistrement du dividende n’a pas beaucoup d’intérêt puisque de toute façon le cours est amputé de la valeur du dividende lors du détachement.

Le dividende est essentiel, ainsi Hatsenelson a pu prouver que les dividendes expliquaient 90% du rendement global des actions depuis 50 ans !

Le graphique suivant vaut mieux qu’un long discours, en rouge le rendement des sociétés du S&P500 qui ne paient pas de dividende, en bleu celles qui offrent un dividende.

 

Ça se passe de tout commentaire… jusque dans les années 90 il n’y a  pas de différences entre les 2 type de sociétés et puis à partir des années 90 l’écart se creuse de plus en plus. Si vous n’êtes toujours pas convaincu après ce graphique qu’il vaut mieux acheter des sociétés qui offrent un dividende, je ne sais pas quoi faire  🙂

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *